Calendrier des blogueuses (1ière participation)

La vérité [calendrier des blogueuses]

Autres articles:

Les partenariats [Calendrier des blogueuses]

Les poissons [Calendrier des blogueuses]

Recette poulet tomates cerises/courgettes avec pennes (calendrier des blogueuses)

Le changement (calendrier des blogueuses)

Les moments ordinaires (calendrier des blogueuses)

La gourmandise (calendrier des blogueuses)

DIY (calendrier des blogueuses)

L’amour (calendrier des blogueuses)

Les grands projets(calendrier des blogueuses)

Le froid(calendrier des blogueuses)

Les bonnes résolutions qu’on ne tient jamais(calendrier des blogueuses)


Pour vous parler de vérité, je vous propose un test de personnalité. Il vient du site https://www.aufeminin.com/mag/psycho/d2038/x13243.html

Jalousie

Question 1/9 :

Votre conjoint reçoit un sms un peu chaud d’une collègue de bureau. Il vous explique que c’est une nympho qui fait pareil avec tous ses collègues :

 •  Vous piquez une crise de jalousie puis vous vous calmez devant ses explications.

 •  Vous écoutez ses explications mais vous n’oublierez pas de vérifier point par point auprès de ses collègues ce qu’il en est

 •  Vous ne voulez rien entendre. Vous appelez la personne en question pour tirer l’histoire au clair.

Problèmes d’argent

Question 2/9 :

Vous traversez une période difficile sur le plan financier. Vous êtes plutôt du genre à :

 •  Ne plus ouvrir le courrier : relevés de compte, factures, relances pendant des semaines.

 •  Prendre rendez-vous avec votre banquier pour exposer la situation et trouver une solution.

 •  Bien évaluer la situation sans trop savoir quoi faire.

Licenciement

Question 3/9 :

L’entreprise pour laquelle vous travaillez vient d’être rachetée, des rumeurs de licenciements circulent. Comment réagissez-vous ?

 •  Vous essayez d’être dans le secret des Dieux pour savoir à quoi vous en tenir.

 •  Vous vous répétez dix fois par jour « c’est sûr et certain, ça va tomber sur moi, ça tombe toujours sur moi ».

 •  Etre licenciée ? Possible mais assez peu probable. Vous commencez néanmoins à prospecter.

Compréhension

Question 4/9 :

Vous recevez une nouvelle ahurissante…

 •  Passés trois jours, vous êtes toujours un peu sous le choc. Vous ne comprenez pas ce qui s’est passé.

 •  Petit à petit, tous les indices qui auraient pu vous alerter vous reviennent en mémoire.

 •  Dans les dix minutes qui suivent, vous avez comme un flash. Vous comprenez sur le champ ce qui s’est passé.

Rêves de jeune fille

Question 5/9 :

Aujourd’hui, vous diriez de vos rêves de jeune fille qu’ils…

 •  Sont derrière vous, hélas.

 •  Ont encore de beaux jours devant eux.

 •  Se sont en partie réalisés.

Intuition

Question 6/9 :

Vous êtes invitée à un dîner. Trois semaines plus tard, vous apprenez que quatre des convives sont désormais en couple, ensemble. Comment réagissez-vous ?

 •  Ça ne vous étonne pas. Vous aviez bien remarqué les yeux doux que se faisaient les uns et les autres.

 •  Quoi ? Géraldine sort avec Thomas et Isabelle avec Frank ! Vous n’en croyez pas vos oreilles.

 •  Vous aviez vu juste dans un cas sur deux.

Connaître la vérité

Question 7/9 :

Pour connaître la vérité, vous diriez qu’il faut :

 •  S’en tenir aux faits.

 •  Se fier à son intuition.

 •  Faire parfois preuve d’imagination.

Mensonge

Question 8/9 :

Vous soupçonnez votre fiancé de vous avoir menti sur un détail :

 •  Vous ne dites rien mais vous trouvez son attitude puérile.

 •  Vous lui en parlez, histoire qu’il sache que vous n’êtes pas dupe.

 •  Vous ne dites rien, ça n’est pas vraiment de sa faute.

Trahison

Question 9/9 :

Le plus difficile, quand on a été trahie, c’est :

 •  De comprendre que l’on s’est trompée

 •  De faire confiance à l’avenir

 •  De comprendre pourquoi

Mon résultat:

Rationnelle, vous vous fiez davantage aux faits qu’aux intuitions. Ce qui fait de vous une personne plus pragmatique qu’impulsive. Capable d’anticiper le pire comme le meilleur, vous êtes dans la réflexion. Vous ne criez pas au feu pour rien, vous prenez le temps et le recul nécessaires pour analyser les situations.

Si un élément vient perturber vos certitudes, vous tirez les choses au clair pour en avoir le cœur net. Consciente de vos forces et faiblesses, vous pensez et agissez en conséquences.

Avec vous, la vie est presque un calcul de probabilité. Très performante au jour le jour, votre lucidité plutôt déductive ne suffit pas toujours. Dans des situations à fort engagement affectif, vous pouvez vous retrouver désemparée, le nez dans le guidon. Tout simplement parce que vous avez du mal à imaginer que les autres fonctionnent différemment. C’est ainsi que, malgré un bon sens de l’observation, vous êtes surprise du déroulement des choses.

 Notre conseil : Quand votre petite voix intérieure vous alerte, ne cherchez pas toujours à rationaliser, laissez parler votre imagination. Arrêtez de penser qu’il n’existe qu’un seul mode de fonctionnement, soyez plus ouverte aux autres et à leurs émotions.


Par soi-même, en vérité, est fait le mal. Bouddha


Maintenant, je vous parle de divers cas qui existe dans l’auto-tromperie, fait de se mentir à soi-même. Elle se retrouve dans ces situations où nous essayons de nous convaincre d’une réalité qui est fausse, mais nous le faisons de manière inconsciente. La différence entre le mensonge et l’auto-tromperie réside dans le fait que, dans le mensonge, la personne est consciente de ne pas dire la vérité. En revanche, dans l’auto-tromperie, on accepte comme vraie une réalité erronée, mais sans en être conscient(e).

1. Auto-tromperie fonctionnelle

Elle s’observe dans des situations au cours desquelles la personne se ment en cherchant à se convaincre que sa décision est correcte. L’exemple le plus connu d’auto-tromperie fonctionnelle est celui de la fable du Renard et des Raisins.

Dans cette fable, le renard caractérisé par son astuce se sent attiré par une succulente grappe de raisins et essaye de l’atteindre en sautant plusieurs fois. Après plusieurs tentatives infructueuses, le renard abandonne et fait face à sa frustration en se mentant. Il se convainc de ne plus vouloir manger de raisins en pensant que la grappe n’était pas suffisamment mûre. L’auto-tromperie décrite dans la fable du Renard et des Raisins s’appelle l’auto-tromperie fonctionnelle. Elle a une fonction très claire: l’acte de se mentir est très utile au renard car il évite ainsi de ressentir du mal-être après avoir échoué à satisfaire ses besoins alimentaires.

Les problèmes de l’auto-tromperie fonctionnelle:  à court terme est adaptative ; à long terme, en revanche, elle n’est ni positive, ni bénéfique. L’effet psychologique qui en découle est dû au fait que la personne décide de transformer une vérité en un mensonge qui la tranquillise.

2. Donner de la valeur pour croire

L’auto-tromperie qu’on appelle “donner de la valeur pour croire” surgit du besoin d’en finir avec la dissonance cognitive. Elle se caractérise par la conviction que si quelque chose nécessite beaucoup d’argent, de temps ou d’efforts, alors nous lui donnons beaucoup plus de valeur qu’une chose pour laquelle nous n’avons pas payé si cher. C’est pour cela, par exemple, que nous donnons plus d’importance au fait d’appartenir à un groupe dans lequel nous avons eu du mal à entrer. Tout autre groupe, en comparaison, n’aurait que peu de valeur. Dans des situations où la personne doit faire beaucoup d’efforts pour atteindre un objectif, que cet objectif lui soit important ou non, son attention se concentre d’une manière sélective sur tout ce qui confirme que son objectif a de la valeur. Elle finit donc par croire que son but est important pour justifier tous les efforts fournis. Sinon, la dissonance dont nous parlions au début apparaîtrait.

3. Auto-tromperie consolante

Elle est l’étoile des auto-tromperies et est fréquemment observée chez les personnes souffrant de jalousie maladive. Le mensonge consolant se retrouve dans des situations où la personne se ment pour faire culpabiliser un agent externe et pour qu’on la plaigne.

Elle fournit une protection à l’auto-estime et à l’ego. Elle nous fait croire que rien de ce qui arrive n’est de notre faute et que nous sommes victimes de la situation. D’un côté, il s’agit d’un fait positif car, très souvent, nous ne sommes pas à 100% responsables des circonstances que nous affrontons. Cependant, recourir à des causes du passé et à des facteurs qui nous sont externes nous immobilise face au changement.

Le piège de l’auto-tromperie consolante: il nous empêche de grandir d’un point de vue psychologique. 

4. Mentir aux autres pour se convaincre soi-même

L’une des manières les plus subtiles de se tromper soi-même est de mentir aux autres afin de se mentir personnellement. Nous faisons ici référence à ces situations où la personne transmet des histoires, des situations et des perceptions qui sont biaisées. Au début, on est conscient(e) de cette petite distorsion de la réalité puis, petit à petit, la personne finit par être absorbée par son récit et son personnage. Si ce mécanisme qui consiste à mentir aux autres se répète plusieurs fois, le mensonge se transforme en vérité, même pour celui/celle qui l’a créé. Une possible explication de ce phénomène réside dans le fait que le cerveau s’adapte à la malhonnêteté et que le mensonge est vécu comme une réalité. C’est comme si la personne oubliait qu’elle avait construit une fausse vérité. Même devant l’évidence empirique de leur propre mensonge, ces individus continuent à nier la réalité, non pas par manque d’honnêteté, mais à cause de l’effet d’auto-tromperie.

 

 

Personne n’est à l’abri de ce phénomène, il requiert cependant une grande réflexion personnelle. Plonger à l’intérieur de notre être, apprendre à connaître nos valeurs, idéaux et désirs est le premier pas pour nous protéger de toute auto-tromperie et pour nous consacrer à des objectifs que nous voulons réellement atteindre.


Articles des blogs participants:

 


Merci pour votre lecture attentive,

Prenez soin de vous et vivez pleinement.

Alexia

 

Publicités

9 réflexions au sujet de “La vérité [calendrier des blogueuses]”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s